Délégation & Autonomie des enfants, Organisation du quotidien, Organisation familiale

Nos réunions de famille

Je rentrais en 6ème l’année de la sortie d’Hélène et les Garçons (j’accepte vos condoléances). Et malgré l’immense plaisir ressenti quotidiennement à me faire poser la question “Hélène, où sont tes garçons ? Hi, hi, hi “ (oui, cette question était invariablement suivie d’un ricanement débile), et à entendre les gens chanter mon prénom au lieu de le prononcer normalement, ce qui me rendait le plus triste dans tout cela, ce n’était pas les moqueries, mais le d’avoir un prénom de série TF1 alors que je rêvais de vivre une vie de série américaine comme La Fête à la Maison. 

Du coup, en grandissant j’ai décidé de réaliser mon rêve. Alors non, je n’ai pas épousé un commentateur sportif californien mais un charpentier du 93 (presque !). Je n’ai pas non plus une maison dans un quartier inabordable de San Francisco, (je loue un appart en Suisse, au moins j’ai le côté inabordable de mon rêve), mais j’ai importé ce qu’il y a de meilleur dans cette série et toutes les autres qui ont façonnées mon subconscient : La réunion de famille ! Allez les Tanners, réunions ! Et la tête de DJ qui se trouvait trop cool pour ce genre de choses, et Stéphanie qui voulait faire la petite fille obéissante, et…je divague. 

Depuis deux ans maintenant, nous avons des réunions de famille régulières, où chacun peut participer à l’ordre du jour, et où l’on prend les décisions ensembles sur tout un tas d’aspects de la vie familiale, notamment notre organisation quotidienne.  

Mais pourquoi ces réunions ?  

D’abord car nous pensons (parfois naïvement) que si les enfants font partie prenante des décisions, elles seront plus facilement respectées, C’est un moment qui permet à tous de s’entrainer à prendre la parole devant les autres, à exprimer une opinion, à défendre ses idées et à convaincre les autres. Mais surtout parce que tout ce qu’ils peuvent dire pourra être retenu contre eux nous trouvons préférable de régler les problèmes à froid, et quand ils ne sont pas encore trop grands, que plus tard.  

Comment ça marche 

Comme nous avons 3 petits escrocs à la maison, nous savions que dès le début. Il fallait établir des règles. Je pensais en avoir 5 maxi, mais vu qu’enfant numéro 1 a hérité de la mauvaise foi légendaire de son père (certains diront de la mienne mais je refuse cette accusation infondée), que numéro 2 pourrait être avocat pour TOTAL et que numéro 3 est un électron libre, au final on en a 18.  Les voilà : 

Ensuite, les réunions fonctionnent toujours pareil.  

D’abord on regarde vite fait les décisions prises durant la ou les dernières réunions pour voir si elles tiennent toujours la route. Ensuite on fait un tour de table vite fait pour savoir de quoi chaque personne veut parler (dès fois il n’y a rien, dès fois tout le monde a un sujet à aborder). Puis on aborde les sujets dans l’ordre. La personne expose sa question, son dilemme ou sa demande, on en discute, on trouve plusieurs solutions potentielles, on choisit la meilleure, on vote, et on écrit la décision finale dans le carnet. Clairement, de tout noter ça rend les choses plus formelles et permet de se mettre d’accord plus précisément sur les termes des nouvelles règles (rapport aux trois escrocs décrits plus haut). 

De quoi on parle 

De tout et de rien, du plus important au plus banal: 

  • D’heure du coucher 
  • Du temps d’écran 
  • Du ménage 
  • Des idées de menus 
  • Des jouets 
  • D’un éventuel animal de compagnie (spoiler alert, c’est toujours non, mais ils vivent dans l’espoir et veulent en parler régulièrement) 
  • Des vacances 
  • Des règles de table 
  • Des sorties 
  • De Noël 
  • De la chasse d’eau (toi-même tu sais) 
  • D’intimité 
  • Des chansons énervantes (baby shark et ses amis) 
  • De sécurités routière 
  • De relations  
  • De funérailles pour les insectes (oui) 

Et du coup, ça marche ? 

Excellente question Hélène. Oui. Ces réunions permettent de prendre le temps de tout expliquer, et de ne plus avoir à rentrer le débat quand il y a un désaccord sur un truc déjà discuté. Du coup, on répète BEAUCOUP moins depuis qu’on a ce système en place.  

En plus, cela leur montre que les chaussettes qui trainent par exemple, ce n’est pas MON problème parce que c’est moi qui râle, mais c’est un problème qui affecte la famille, vu qu’on en parle en réunion de famille. Je passe toujours pour une rabat-joie à leurs yeux, c’est sûr, mais beaucoup moins qu’avant, donc je prends ! 

En bonus, j’ai 2 ans de préoccupations des enfants écrites noir sur blanc, et franchement, au-delà d’être souvent drôle et mignon, c’est un super souvenir à garder. Mieux que des photos, on se replonge dans les préoccupations du moment et cela décrit bien la dynamique familiale. Je ne suis pas du tout matérialiste et ne m’attache pas aux objets, mais ce carnet fait partie des choses que je sauverais s’il y avait le feu. Il y est d’ailleurs juste à côté de la boite à sauver en cas d’incendie (oui, ça aussi j’ai prévu, c’est bizarre mais ça m’aide à me détendre).  


Pour aller plus loin

Pour favoriser l’autonomie

Télécharge gratuitement ta liste de suggestions de tâches pour impliquer tes enfants dans la gestion de la vie domestique, dès le plus jeune âge. En gros, si tu veux qu’ils aident et que tu ne sais pas par quoi commencer, tu devrais trouver ton bonheur.

La fiche de poste des parents

Télécharge gratuitement la fiche de poste des parents. Charge mentale incluse ! Un bon outil pour mettre les choses à plat, rééquilibrer les choses à la maison et aller plus loin dans la contribution des enfants.

Besoin d’aide ?

Dessin d'un trait de 4 mains levées avec un coeur dans chaque paume.

Des sessions seul.e ou en famille pour faire le point sur votre situation et mettre en place des outils et méthodes personnalisées et adaptées pour vous redonner du temps, du contrôle, histoire de souffler un peu tous les jours et pas juste en vacances.


Recevoir les nouveaux articles dans sa boite mail

1 réflexion au sujet de “Nos réunions de famille”

Laisser un commentaire