Les 5 erreurs à ne pas commettre quand on trie

Non, pas besoin d’avoir fait 5 années de médecine pour apprendre à trier efficacement. En soi la technique n’est pas très compliquée. Par contre, si vous voulez arriver au bout de votre tri, il y a tout de même quelques erreurs à ne pas commettre. Donc voici la liste des 5 choses à éviter pour aller jusqu’au bout dans votre désencombrement. 

1- Choisir le mauvais moment

Se mettre à trier à 22h, ou alors devoir aller chercher les enfants en plein milieu ou bien encore s’y mettre quand vous êtes tous fatigués de votre semaine, ce n’est pas une bonne idée. Vous n’irez pas jusqu’au bout de la pièce ou du meuble et vous aurez l’impression d’avoir créé plus de bazar que vous n’en avez rangé.

Mon conseil : trouver 4 heures ininterrompue, de préférence à un moment de la journée ou vous êtes au top de votre énergie. 

2- Ne pas se fixer d’objectifs

Ne vous lancez pas dans le tri d’une pièce sans savoir où vous allez. Faire le tri juste pour faire de la place, ce n’est pas un objectif assez motivant. Oui, je suis la seule à trouver le tri rigolo, vous n’avez pas à partager cette passion. En général c’est quand même un peu compliqué physiquement et souvent émotionnellement et on peut facilement baisser les bras par manque de motivation profonde. 

Mon conseil : fixez-vous un objectif  motivant du genre redécorer la pièce après le tri, créer un nouvel espace pour une activité qui vous tient à cœur, vous redonner du temps car la pièce demandera moins d’effort à entretenir,etc.

3- Commencer dans toutes les pièces à chaque fois

Une pièce à la fois, je vous en conjure ! Si vous commencez dans toutes les pièces, vous aurez du bazar partout pendant des semaines et vous risquez de vous décourager. La méthode Mari Kondo vous incite à cette approche mais faites attention. Si elle peut être très efficace quand il s’agit de tri régulier, elle est beaucoup trop longue et intense si vous avez beaucoup de choses chez vous ou que vous avez des enfants et une maison à faire tourner.

Mon conseil : un meuble à la fois, une pièce après l’autre. La maison reste praticable le temps du tri. 

4- Ne pas se séparer de votre moisson tout de suite

La moisson c’est ce que vous décidez de ne pas garder chez vous. Donc les objets à donner, jeter ou vendre. Si vous ne les évacuez pas rapidement, ils reviendront dans les placards ou bien encombreront votre cave ou votre entrée. Vous n’aurez fait que déplacer le bazar.

Mon conseil : trier un jour où la déchetterie est ouverte et où les magasins de seconde main acceptent les dons. Vendez le moins possible, cela prendra du temps et de l’énergie, souvent pour pas grand chose. 

5- Trier seul.e

Déjà, ne triez jamais les affaires des autres sans eux. Et ensuite, si vous voulez non seulement aller plus vite mais aussi plus loin dans votre tri, être accompagné.e par quelqu’un se révèlera très efficace. Ce sera un œil extérieur qui pourra s’assurer que vous tenez le rythme, et votre objectif.

Mon conseil : n’hésitez pas à vous faire aider d’un.e professionnel.le. Quand sa maison fuit on appelle un plombier, quand elle déborde on appelle un.e Home Organiser !

Le podcast

Retrouvez l’épisode lié à cet article et tous les autres sur mon podcast « Faminimaliste ». Un nouvel épisode toutes les semaines.

Besoin d’aide ?

À distance ou en personne, je peux vous aider à faire le tri chez vous pour retrouver un quotidien gérable et qui inclus toute la famille.

Recevez les nouveaux articles dans votre boite mail


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :